Tel

06.61.15.59.89

Mail

marnaslaetitia@gmail.com

Horaires d'ouverture

Lun - Sam : 9h - 19h

De nombreuses plantes agissent de manière efficace sur les différents effets nocifs du stress. Mais chaque plante va avoir une action bien spécifique, il faut donc bien choisir…

Le stress est un phénomène d’adaptation naturel du corps à son environnement. Ce reflexe primaire est bénéfique et nécessaire à notre survie (en cas d’attaque de mammouth…). Cependant, quand ce stress se prolonge il devient nocif pour notre organisme et peut entrainer de nombreuses pathologies.

EN SAVOIR PLUS SUR LES MECANISMES DU STRESS

LES PLANTES ADAPTOGENES

Ces plantes ont une action rapide et globale sur l’organisme. Elles représentent donc un soutien utile et efficace sur des périodes de stress assez courtes comme des examens, une compétition, un chantier ou un bilan comptable…

Eleuthérocoque / Rhodiole

Ces 2 plantes peuvent s’utiliser seules mais elles constituent également une bonne synergie pour booster sans exciter à la fois le physique et le mental. Effets bénéfiques rapides (de quelques jours à 2 semaines selon les personnes), pour un traitement de 1 mois maximum.

L‘éleuthérocoque idéale en cas de surmenage va stimuler le système nerveux central et les endocrines (surrénales et sexuelles). Elles a également des effets immuno-stimulants, anti-inflammatoires, anti-hyperglycémients et hypolipémients.

La rhodiole améliore nettement les capacités physiques et mentales (mémoire, attention et apprentissage) et possède la particularité d’êtres antihypoglycémiante. Elle stimule la production de dopamine, si vous avez du mal à démarrer le matin, elle vous donnera une sensation de légèreté retrouvée.

Ginseng

Cette plante puissante est bien connue du public. Il stimule les fonctions cognitives, améliore la résistance au stress psychique, et augmente le recaptage des neuromédiateurs cérébraux GABA, DOPAMINE, NORADRENALINE, SEROTONINE (les hormones du bonheur). Ses effets bénéfiques sont rapides (de quelques jours à 2 semaines selon les personnes), pour un traitement de 1 mois maximum.

Attention cependant aux contre-indications : Il est fortement déconseillé aux femmes enceintes ou ayant des antécédents de cancer gynécologiques. Ainsi qu’aux personnes souffrant d’hypertension artérielle mal ou non-contrôlée. Si c’est votre cas, dirigez vous vers un complexe éleuthérocoque/rhodiole.

Le ginseng s’utilise toujours SEUL, pas de synergie avec d’autres plantes.

LES PLANTES DU BONHEUR

Quand le stress s’installe, le corps s’épuise et des carences apparaissent. L’alimentation même quand elle est parfaitement équilibrée ne suffit pas toujours à répondre aux besoins d’un organisme qui tourne à plein régime. Une carence créé un déséquilibre silencieux que l’organisme va compenser d’une manière ou d’une autre. C’est le point de départ d’un cercle vicieux aboutissant aux symptômes puis aux pathologies liées au stress.

Il y a de nombreuses façon d’aborder le “cercle vicieux du stress” et elles sont toutes bonnes, l’important étant que ce soit la méthode qui VOUS convient. Un traitement naturopathique ne se limite jamais à une prescription de phytothérapie, lire l’article : Stress & Naturopathie.

Plantes du bonheur VS hormones du bonheur

Les hormones du bonheur, ou neurotransmetteurs jouent un rôle essentiel dans l’équilibre de l’organisme tant au niveau physique que émotionnel. Les 4 neurotransmetteurs principaux de notre cerveau, qui nous intéressent pour ce sujet, sont l’Acétylcholine, la sérotonine, la dopamine et le Gaba (bientôt un article détaillant le rôle et fonctionnement de ces neurotransmetteurs). Ces neurotransmetteurs jouent un rôle essentiel dans le fonctionnement de notre cerveau. Selon les cas, un déséquilibre peut entraîner troubles du sommeil, irritabilité, addictions, hyperactivité, angoisses, anxiété, dépression, obsessions, psychose…

Dans le tableau ci-dessous, j’ai associé les principaux effets des carences sur l’organisme (il peut y avoir d’autres symptômes…) avec les plantes correspondantes. Ces plantes peuvent être utilisées sur de plus longues périodes que les plantes adaptogènes que je vous présente plus haut, en ménageant des fenêtre thérapeutiques. Certaines plantes s’utilisent seules, d’autres peuvent être en synergie. Il est possible d’être carencé de plusieurs neurotransmetteurs et de cumuler tous les symptômes.

Un médicaments chimiques contient 1 molécule active qui aura une action très ciblée et pour laquelle on établie un rapport bénéfice/risque entre les effets positifs et les effets secondaires.

Les plantes contiennent des dizaines de molécules qui agissent et interagissent avec celles de notre organisme. En prenant plusieurs plantes en même temps, une synergie se créée, renforçant, modulant ou neutralisant leurs effets respectifs.

CONTRE-INDICATIONS

Le millepertuis, la valériane, le safran, le griffonia ne doivent pas être cumulées avec un traitement contre la dépression.

Le millepertuis peut également interagir avec certains traitements (contraceptifs oraux, immunosupresseurs, anticoagulants ou anti-rétroviraux)

Please follow and like us:

Articles recommandés

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial