Tel

06.61.15.59.89

Mail

marnaslaetitia@gmail.com

Horaires d'ouverture

Lun - Sam : 9h - 19h

Le stress est un processus naturel qui fait parti des reflexes de survie essentiels. A “petite dose” (très petite) il est même stimulant et bénéfique pour notre organisme et notre esprit. Mais dans notre société actuelle, les choses se compliquent souvent…

Ne vous comparez pas aux autres pour évaluer votre degré de stress !

Le stress va enclencher de nombreux processus différents qui ont des effets aussi bien physiologiques que psychologiques et émotionnels. Ces effets sont extrêmement variable d’une personne à l’autre et dépendent de nombreux facteurs liés à la santé, à la capacité de résistance physique et psychique, mais aussi à l’hérédité, au vécu, à l’alimentation… Plusieurs tests permettent d’évaluer votre degré de stress (échelle de Holmes et Rahe, PSS de Cohen & Williamson…).

LES MECANISMES DU STRESS

Alarme, résistance, épuisement : C’est ce que l’on appelle l’axe du stress.

ALARME :
L’organisme réagit à l’évènement déclencheur en stimulant les glandes surrénales afin qu’elles libèrent de l’adrénaline et que le corps puisse réagir immédiatement. Le rythme cardiaque et la tension artérielle augmentent, certains muscles se contractent et du glucose est libéré dans le sang.

Si la situation persiste, l’organisme entre en phase de RESISTANCE :
L’organisme libère d’autres hormones, dont le cortisol (hormone qui intervient dans la régulation de la tension artérielle, de la fonction cardiovasculaire, de la fonction immunitaire), la dopamine, des endorphines, la sérotonine (hormones du bien-être, du sommeil et de l’apaisement).

Si la situation stressante se prolonge, s’intensifie, ou se répète trop souvent, l’organisme entre en phase d’EPUISEMENT (BURN-OUT) :
Les hormones produites afin de gérer les situations stressantes sont produites quasi-continuellement ce qui coûte à l’organisme beaucoup d’énergie. L’excès de cortisol bloque la production de nouveaux neurones dans l’hippocampe (région du cerveau qui agit sur l’humeur), ce qui peut mener à la dépression, mais aussi entraîner des défaillances en chaîne, systèmes immunitaire, digestif…

LES EFFETS NOCIFS DU STRESS

Les premiers symptômes pouvant être liés au stress :

  • Physiques  : douleurs (coliques, maux de tête, douleurs musculaires, articulaires, etc.), troubles du sommeil, de l’appétit et de la digestion, sensations d’essoufflement ou d’oppression…
  • Émotionnels  : sensibilité et nervosité accrues, crises de larmes, angoisse, excitation, tristesse, sensation de mal-être…
  • Intellectuels  : perturbation de la concentration entraînant des erreurs et des oublis, difficultés à prendre des initiatives ou des décisions…

Les pathologies associées au stress chronique :

  • Troubles métabolique  : hypertension artérielle, obésité abdominale, résistance à l’insuline…(cholestérol, triglycérides, diabète…).
  • Maladies cardiovasculaires 
  • Troubles musculo-squelettiques
  • Dépression et anxiété 
  • Troubles hormonaux : troubles de la fertilité et de certaines pathologies de la grossesse (prématurité).
  • Accélération du vieillissement

Le stress serait à l’origine de plus de 60% des consultations chez le médecin.

INEGAUX FACE AU STRESS

Les réactions ou la capacité de résistance face aux stress sont extrêmement variables d’une personne à l’autre. Elles dépendant de nombreux facteurs très personnels liés autant au physique (âge, santé, hérédité…) qu’à la sphère psychologique (situation sociale, expérience, vécu, résilience…).

Un même événement stressant peut impacter de manière très différente les personnes qui y sont soumises.

LA NATUROPATHIE POUR LUTTER CONTRE LE STRESS

La naturopathie est une discipline holistique : Pour soulager le mal, il faut en trouver et en traiter la cause, mais aussi la cause de la cause et dérouler ainsi petit à petit le fil des causes jusqu’à l’origine.

Dans le cas du stress, on ne peut pas toujours supprimer la cause qui est sociétale, professionnelle… Mais nous pouvons apprendre à gérer ce stress autrement qu’avec des anxiolytiques, en utilisant des méthodes naturelles.

  • L’alimentation : en apportant les nutriments nécessaires à un organisme tournant à plein régime et en évitant les carences.
  • La respiration : contrôler sa respiration peut sembler secondaire, pourtant des exercices comme la cohérence cardiaque ou la méditation on un impact bénéfique immédiat sur le système nerveux.
  • L’exercice physique : une activité physique n’est pas un élément secondaire, elle va activer de nombreux processus dans l’organisme et permettre l’évacuation d’une partie des toxines liées au stress.
  • La phytothérapie : certaines plantes vont stimuler, apaiser ou réguler selon les besoins, elles sont un allié précieux en période de stress. Voir l’article sur les plantes anti-stress.
  • L’aromathérapie : Les huiles essentielles peuvent apaiser rapidement et vous accompagner tout au long de la journée.
  • Selon chaque personne, d’autres techniques peuvent être mises en oeuvre pour soulager le stress : massages, lithothérapie, chromothérapie,…
Please follow and like us:

Articles recommandés

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial